L'option
RÉUSSITE

image01

L'option
RÉUSSITE

image02

L'option
RÉUSSITE

image02

Toutes nos actualités

 

CREATION D'UN VERGER CONSERVATOIRE

Mardi 26 novembre : les étudiants de 1ère année de BTS Aménagements Paysagers travaillent sur la réalisation d'un verger conservatoire à l'exploitation agricole de Tart-le-Bas

 

Lire un paysage : s’imprégner directement sur le terrain

Lundi 23 septembre, les BTSA AP 1ère année se sont rendus à Asnières les Dijon pour faire une 1ère approche du paysage avec Mme Cieslewicz et Mme Nihotte. Situé à 351m d’altitude, sur le plateau, le point de vue permet une magnifique vue sur le Val Suzon et Messigny-les-Vantoux qui s’ouvre alors devant les yeux. Les jeux de lumière du soleil à travers les nuages font ressortir la vaste couverture forestière et la vallée creusée par le Suzon se dessine laissant alors l’œil s’évader au loin.

Approche sensible tout d’abord : se laisser imprégner des odeurs, des bruits, des sensations tactiles et gustatives. Une première impression de liberté pour certains, de bien-être ou de « mal-être » pour d’autres, voire de néant pour quelques uns.

Ensuite, une approche plus plastique : jeux de lignes, formes, couleurs….

Pour finir avec une analyse des composantes du paysage qui nécessite un œil averti et une observation précise de ces éléments qui composent le paysage.

Quelques notions de dessin de base pour apprendre à représenter ce paysage et tout le monde a le crayon à la main pour essayer de dessiner à l’échelle.

C’est donc sur ce paysage rural, pourtant proche de Dijon, plutôt préservé des bruits urbains, que nos apprentis ont fait leurs 1ères armes. Même si le travail sera repris en salle, les premières ébauches laissent présager de la bonne volonté de chacun et de quelques « artistes » dans l’âme.

 

Du land Art à la manière de Goldsworthy....

Dans le cadre de l’Education Socio-Culturelle, les Terminales en BAC Pro Aménagements Paysagers ont mis en pratique le cours sur le Land Art.

         A la manière d’Andy Goldsworthy, ils sont allés dans le bois du Roi de Chevigny où ils devaient créer une œuvre avec les matériaux trouvés sur place : feuilles, champignons, bois, liane....

         Profitant en plus de l’automne, jouant sur les couleurs des feuilles, sur la luminosité à travers les branches, cachés ou placés aux yeux des promeneurs, ils ont fait des créations plus ou moins grandes, poétiques et même la « cabane » écroulée prend un aspect esthétique plutôt original.

         Ces œuvres éphémères ont même enchanté les quelques promeneurs rencontrés.

 

Saint Apollinaire à travers l’histoire : le chemin de mémoire.

Dans le cadre du M51, les BTSA AP 1 ont abordé l’évolution d’un paysage à travers l’histoire en suivant le chemin de mémoire mis en place par la commune de Saint Apollinaire.

         Installées à des endroits stratégiques, les dalles du parcours permettent d’aborder l’histoire de l’époque gallo-romaine au XXème s. et l’évolution de simple nécropole à la ville que l’on connaît aujourd’hui.

         Les apprentis ont donc mêlé histoire et observation du paysage environnant, appréhendé les différents espaces aménagés, qu’ils ont analysés et jugés de manière objective afin de comprendre l’évolution de l’habitat, de la ville et de ses activités.

 

Agri-Mobili-Jeune

SUBVENTION ACCORDÉE À UN JEUNE DE
MOINS DE 30 ANS EN ALTERNANCE, POUR
LA PRISE EN CHARGE D’UNE PARTIE DE
SON LOYER

Cliquer ICI pour télécharger le document

 

Un nouvel aménagement paysager au CFA, piloté par les BTSA

Travaux Pratiques sur site, par la classe de BTS 2 AP.

En première année de formation, notre classe de BTS Aménagements Paysagers s’est vu confier la mission de réaliser l’étude et la conception d’un espace de vie et de détente dans l’enceinte du CFA.

Une fois le projet présenté et accepté par les maîtres d’ouvrage, nous devions nous occuper de la planification, du chiffrage, de la logistique….. Nous avons composé avec les contraintes budgétaires et calendaires (réception de chantier au mois de Juin 2020).

La réalisation des travaux se fera avec toutes les formations AP, du CAPA au CS, selon les compétences de chacun.

Durant l’été, une entreprise est venue abattre certains arbres identifiés comme malades ou dépérissants. Cela libère de la place pour les travaux et permet de renouveler le parc arboré (support pour les cours de Reco).

En deuxième année, les BTS ont le rôle de chefs de projet, ce qui implique des interventions sur le chantier certes mais également  l’encadrement d’équipes lors des TP organisés avec les autres classes.

Le mercredi 2 octobre, notre classe de BTS 2 a entamé la première phase des travaux : l’abattage d’arbustes et le déplacement du massif de plantes de terres de Bruyère.)          

Il y a eu des travaux de terrassement (conduite de la mini-pelle….), de transplantation et de sélection des végétaux à abattre. Le TP a duré 6h, mené par deux formateurs techniques : Mlle CIESLEWICZ et M.PILLOT.

La suite des travaux de dessouchage, de plantation (massif de TB) et de nettoyage de la zone (évacuation des branches, tri des déchets à la station de compostage….) a été assurée par la classe de Termine AP sur 2H, toujours sur la supervision de M.Pillot. Ils ont aussi pû manipuler mini-pelle et micro tracteur lors de ces interventions.

 

ECHANGE AVEC LE LYCEE DE SUWON EN COREE DU SUD

Une vingtaine d’élèves du lycée agricole de Suwon près de Séoul en Corée du Sud sont actuellement accueillis par Bully-Noh Sunju,
professeur de langue Coréenne, et ses élèves dans le cadre d'un échange avec les lycées agricoles de Quetigny et Plombières lès Dijon.


 

Comprendre l'entreprise dans son environnement

Dans le cadre du MP1, les apprentis de Bac Pro CGEH se sont rendus à la Ferme des Monts, non loin de Corcelles les Monts.

En effet, il n’est pas toujours facile pour ces jeunes de rendre compte dans leur rapport de stage de l’importance de l’environnement sur leur entreprise. C’est pourquoi Mme Cermelj et Mme Nihotte les ont emmenés sur site analyser le paysage autour de la Ferme des Monts.

Ils ont pu ainsi utiliser à bon escient une carte, analyser les différents axes routiers, la situation géographique, lire le paysage alentour et comprendre les avantages, les inconvénients que ces éléments peuvent avoir sur le fonctionnement et l’implantation de l’entreprise. Ce travail sera complété en cours et ils auront ainsi les outils pour faire le même travail sur leurs entreprises.

 

Rentrée des CAPA 1ère année

Cette semaine les derniers apprentis à faire leur rentrée sont les CAPA de 1ère année. Après une première journée pour découvrir le CFA, mardi 1er octobre, ils sont partis à la découverte de Quetigny et quelques lieux utiles.

            Un repérage de l’infirmerie sur l’EPL, et en route pour la place centrale : la Poste, quelques enseignes fort utiles pour certains jeunes car inexistantes à proximité du CFA (buraliste, banque…). Ensuite, une présentation obligatoire du tram et de son fonctionnement pour les nouveaux qui devront repartir vendredi et aller jusqu’à la gare. Un petit tour par la mairie, histoire de rappeler pour quelles raisons on peut s’y rendre, même si cela fera l’objet du cours en VSP et surtout la découverte du potager qui pousse au pied du bâtiment. Malgré la pluie, un petit tour dans le parc des Cèdres les a amenés à repérer le gymnase avant de rentrer au CFA.

 

Lire un paysage : s’imprégner directement sur le terrain

Lundi 23 septembre, les BTSA AP 1ère année se sont rendus à Asnières les Dijon pour faire une 1ère approche du paysage avec Mme Cieslewicz et Mme Nihotte. Situé à 351m d’altitude, sur le plateau, le point de vue permet une magnifique vue sur le Val Suzon et Messigny-les-Vantoux qui s’ouvre alors devant les yeux. Les jeux de lumière du soleil à travers les nuages font ressortir la vaste couverture forestière et la vallée creusée par le Suzon se dessine laissant alors l’œil s’évader au loin.

Approche sensible tout d’abord : se laisser imprégner des odeurs, des bruits, des sensations tactiles et gustatives. Une première impression de liberté pour certains, de bien-être ou de « mal-être » pour d’autres, voire de néant pour quelques uns.

Ensuite, une approche plus plastique : jeux de lignes, formes, couleurs….

Pour finir avec une analyse des composantes du paysage qui nécessite un œil averti et une observation précise de ces éléments qui composent le paysage.

Quelques notions de dessin de base pour apprendre à représenter ce paysage et tout le monde a le crayon à la main pour essayer de dessiner à l’échelle.

C’est donc sur ce paysage rural, pourtant proche de Dijon, plutôt préservé des bruits urbains, que nos apprentis ont fait leurs 1ères armes. Même si le travail sera repris en salle, les premières ébauches laissent présager de la bonne volonté de chacun et de quelques « artistes » dans l’âme.

 
« Page précédentePage suivante »