L'option
RÉUSSITE

image01

L'option
RÉUSSITE

image02

L'option
RÉUSSITE

image02

CFA

Découvrez les métiers

En choisissant ce secteur, je travaillerai en contact permanent avec les végétaux. Je serai chargé de la production de fleurs, de plantes, de légumes, d’arbres et arbustes. Je pourrai l’exercer avec différents niveaux de responsabilité.

Il assure :

  • – L’implantation, l’entretien et la récolte des cultures (préparation du sol, mise en place des cultures, fertilisation, irrigation, protection, récolte, stockage…)
  • – L’encadrement des salariés
  • – L’organisation du travail ( préparation et organisation des chantiers, répartition des tâches…)
  • – Le choix des matériels, des matériaux
  • – Les opérations de maintenance et d’entretien des engins, des bâtiments, des matériels
  • – Le pilotage d’un système d’exploitation durable ( mise en place de documents comptables, analyse des résultats…)
  • – Les conditions de sécurité et de confort au travail
  • – Le respect des règles d’hygiène, de sécurité et de respect de l’environnement

Il est chargé :

  • – De la préparation des lieux de culture ( préparation du sol,des équipements nécessaires tels que les tunnels, le tuteurage…)
  • – De la mise en culture ( plantation, rempotage…)
  • – De l’entretien, de la protection des cultures ( effeuillage, arrosage, fertilisation…)
  • – De la récolte et du conditionnement des produits
  • – De la préparation de commandes
  • – De l’entretien du matériel utilisé ( tracteur, motoculteur…)
Quels sont les diplômes ?
Les structures qui m’embauchent ?
  • – les exploitations horticoles, maraîchères
  • – les pépiniéristes
  • – les jardineries
  • – les collectivités territoriales

En choisissant ce secteur, je serai chargé des travaux d’aménagement (plantation, maçonnerie paysagère…), d’entretien (taille, désherbage, broyage…), et de maintenance des matériels. Je pourrai l’exercer avec différents niveaux de responsabilité.

 

Il assure :

  •    –  L’organisation et le suivi du travail sur un chantier paysager
       – L’encadrement d’une équipe d’ouvriers
       – Les travaux d’aménagement (préparation du sol, semis, plantation, implantation, terrassement, maçonnerie paysagère, installation de systèmes d’arrosage et d’éclairage, menuiserie paysagère…)
       –  Les travaux d’entretien (tonte, taille, traitement, désherbage, débroussaillage, ramassage de feuilles, broyage de végétaux…)
       – La conduite et la maintenance des matériels (tracteur, mini-pelle…)

Il est chargé :

  • ⁃    Des travaux d’aménagement (préparation du sol, semis, plantation, implantation, terrassement, maçonnerie paysagère, installation de systèmes d’arrosage et d’éclairage, menuiserie paysagère…)
    ⁃    Des travaux d’entretien (tonte, taille, traitement, désherbage, débroussaillage, ramassage de feuilles, broyage de végétaux…)
    ⁃    De la maintenance des matériels
    Il utilise souvent des matériels qui peuvent être dangereux (débroussailleuse, taille-haie, tracteur, mini-pelle…)

Il conçoit des aménagements paysagers. Il participe :

  • ⁃ A la collecte des informations nécessaires à l’élaboration de l’étude (inventaire des végétaux, croquis, photos…)
    ⁃ Aux choix des matériaux et végétaux
    ⁃ A la réalisation des plans définitifs
    ⁃ A la réalisation des devis
    ⁃ A la présentation des plans au client
    ⁃ Au suivi des travaux réalisés ensuite sur le terrain.
    Ses travaux s’inscrivent parfois dans le cadre de réponses à appels d’offre avec des cahiers des charges bien spécifiques qu’il respecte.

Il gère un ou plusieurs chantiers de création ou d’entretien d’aménagements paysagers.
Il assure :

  • ⁃    La réalisation de toutes les procédures avant la mise en place du chantier (vérification des données techniques et économiques, démarches administratives, planification des travaux, organisation des approvisionnements, évaluation des temps de travaux…)
    ⁃    La coordination des travaux (organisation, surveillance, ajustement du travail, management des équipes sur un chantier paysager, participation aux réunions de chantiers, gestion du parc matériel…)
    ⁃    Le suivi financier et administratif du chantier (courriers, application des règles administratives, analyse des coûts et rapports de chantier…)
    ⁃    Certains travaux de création et d’entretien paysagers.

Il programme et gère les travaux de création et d’entretien des aménagements paysagers sur ce territoire. Il participe :

  • ⁃    A l’élaboration du diagnostic de l’espace paysager (inventaire du patrimoine, des moyens humains, matériels…)
    ⁃    A l’élaboration d’un plan de gestion (programmation des interventions, chiffrage…)
    ⁃    Au suivi de la programmation établie (distribution des consignes sur le terrain, réalisation de certaines tâches…)
    ⁃    A la gestion du parc matériel
    ⁃    Au suivi et contrôle de la qualité des travaux réalisés
    ⁃    Au suivi et à la gestion des budgets
    ⁃    A l’élaboration de rapports annuels
Quels sont les diplômes ?

– CAPa Jardinier Paysagiste PlaquetteCAPa_JP
– BPA Travaux d’Aménagements Paysagers PlaquetteBPA_TAP
– Bac Pro Aménagements paysagers PlaquetteBACPRO_AP
– BTSA Aménagements paysagers PlaquetteBTSA_AP

Les structures qui m’embauchent ?

– les entreprises de paysage
– les collectivités territoriales
– les entreprises de services à la personne

En choisissant ce secteur, je serai chargé du conseil et de la vente d’animaux vivants domestiques ou non domestique. Je pourrai l’exercer avec différents niveaux de responsabilité et serai amené éventuellement à des tâches d’encadrement.

Il est surtout chargé d’assurer :

  • – la vente d’animaux vivants domestiques ou non domestiques et d’articles destinés à leur entretien et leur bien-être (aliments, cages, jouets, …) auprès d’une clientèle de particuliers selon la réglementation du commerce, les règles d’hygiène et de sécurité, et la stratégie commerciale de l’entreprise.
    – Le conseille à la clientèle sur les produits en rayon.
    Il peut éventuellement avec de l’expérience :
    – Superviser les flux de ventes,
    – Mettre en place les opérations commerciales et coordonne les activités d’une équipe de vendeurs et d’employés de libre-service d’un ou plusieurs rayon(s) de produits non alimentaires selon la réglementation du commerce et la stratégie commerciale de l’enseigne.
Quels sont les diplômes ?

– BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Technicien Conseil Vente en Animalerie plaquetteBACPRO_TCVA2ans

Les structures qui m’embauchent ?
  • – Animalerie
  • – Boutique, commerce de détail
  • – Grande et Moyenne Surface
  • – Grande Surface de Bricolage
  • – Jardinerie
  • – Commerce de gros

En choisissant ce secteur, je serai chargé des travaux de soins et du travail des chevaux. Je pourrai l’exercer avec différents niveaux de responsabilité et serai amener éventuellement à des taches d’encadrement.

Il organise, commande, surveille et peut participer au travail de l’écurie ; il veille au bon état des chevaux, distribue la nourriture, prodigue les soins, suivant les ordres reçus de l’entraîneur.
Il peut être chargé :

  • – de la direction d’une cour.
    – du remplacement de l’entraineur en son absence

Il organise les déplacements au cours desquels il :

  • – assure le déplacement des chevaux,
    – surveille et commande les autres membres du personnel
    – remplit les formalités nécessaires sur les hippodromes,
    – assure les soins aux chevaux et veille à leur bon état,
    – Il est chargé de l’entretien de la sellerie. Il peut participer au travail de l’écurie.

– Il est l’adjoint de l’entraîneur qu’il aide ou remplace.
– Il dirige le personnel de l’écurie, les autres cadres, aussi bien à l’écurie qu’en déplacement.

C’est un chef d’entreprise qui prépare à la compétition des chevaux confiés par des propriétaires.
Pour cela, il :

  • – élabore les programmes d’entrainement
    – assure la gestion technique, économique et fiscale de l’entreprise
    – encadre le personnel de l’entreprise
    – communique avec les propriétaires

Dans le secteur du trot l’entraîneur est souvent aussi éleveur et entraîne ses propres chevaux.
Le statut d’entraîneur public (travailleur indépendant entraînant les chevaux de plusieurs propriétaires) dans le secteur du galop ou du trot nécessite une licence d’entraîneur délivrée par France Galop ou par la Société d’Elevage du Cheval Français.

C’est un chef d’entreprise qui réalise des prestations de service pour des clients. Il est donc chargé :

  • – de l’entretien et de la préparation d’un cheval qu’il doit transformer en animal apte à assurer les prestations attendues,
    – d’élaborer des programmes de remise en forme, d’entraînement
    – d’assurer l’encadrement du personnel de l’entreprise
    – d’assurer la gestion économique et fiscale
    – d’assurer les relations avec les propriétaires ou les clients

Pour encadrer, animer ou enseigner une activité physique et sportive le professionnel doit avoir un titre ou diplôme reconnu par le ministère chargé des sports. Le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BP JEPS) atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur.

Il organise, commande, surveille et peut, si nécessaire, participer au travail de l’écurie ; il veille au bon état des chevaux, distribue la nourriture, prodigue les soins, suivant les ordres reçus du responsable.

Il travaille dans une écurie de compétition et a la responsabilité :

  • – des soins quotidiens aux chevaux,
    – de l’organisation des déplacements pour les concours

Il accompagne le cavalier professionnel en concours et gère l’organisation du séjour en fonction des épreuves.
Il participe généralement à l’entraînement des chevaux.

Il est surtout chargé :

  • – d’assurer les soins quotidiens aux chevaux
    – de faire travailler les chevaux (entrainement, débourrage, travail à la longe…)

Parfois, il accompagne les chevaux lors de leurs déplacements. Il peut aussi être chargé les travaux d’entretien des écuries.
Cet emploi demande une grande polyvalence.

Il est surtout chargé d’assurer :

  • – les soins aux animaux (changement des litières, alimentation, soins, transport…)
    – l’entretien et la réparation des matériels, équipements, installations et écuries

Il peut parfois participer :

  • – à la réalisation des programmes de travail des chevaux (débourrage, plan de travail…)
    – à l’accueil des publics et l’animation de l’établissement

Il pratique rarement l’équitation.

Quels sont les diplomes ?

 

Les structures qui m’embauchent ?
  • – Des haras et des exploitations d’élevage de chevaux,
  • – Des centres équestres,
  • – Des centres d’entraînement de chevaux de course au galop ou au trot,
  • – Tout secteur de la valorisation des équidés (chevaux, poneys…).

En choisissant ce secteur, je participerai aux activités d’analyse et de contrôle de l’entreprise. En fonction de mon niveau de qualification, je pourrai occuper un poste à responsabilités dans mon entreprise.

Je serai chargé de :

  • – Préparer des expérimentations, tests et essais.
    – Effectuer des mesures et des analyses de caractéristiques biologiques, chimiques ou physiques.
    – Réaliser une mise au point de produits, de techniques ou d’appareillages au moyen de matériel de laboratoire.
    – Intervenir selon un protocole de recherche et de développement.
    – Peut coordonner une équipe.

Je serai chargé de :

  •  – Organiser et superviser les activités de mesure et d’analyse de conformité et de qualité (analyse biologique, chimique ou physique de matière ou de produit).
     – Intervenir selon un protocole de contrôle et les règles d’hygiène, sécurité, environnement.
     – Coordonner une équipe ou diriger un service et en gérer le budget.

Je serai chargé de :

  • – Réaliser et traiter des prélèvements biologiques en vue d’analyses biomédicales selon la prescription médicale, dans un objectif de diagnostic, dépistage, traitement, prévention ou de recherche.
    – Réaliser des prélèvements biologiques spécifiques (sang, sécrétions, …).

Je serai chargé de :

  • – la planification et l’organisation de son travail dans le respect des procédures en vigueur dans le laboratoire,
    – la réalisation de prélèvements et/ou la prise d’échantillons,
    – la conduite de contrôles et analyses de matières premières, produits manufacturés et/ou en cours de fabrication selon les instructions fournies ; la demande d’analyses peut aussi porter, selon la structure, sur des échantillons de sol, d’eau, de déchets…
    – la centralisation et l’interprétation des résultats d’analyse,
    – la rédaction des compte-rendus et conclusions.

 

Quels sont les diplômes ?

  – BTSA Analyses Agricoles Biologiques et Biotechnologies PlaquetteBTSA Anabiotec

Les structures qui m’embauchent ?

– une entreprise de l’agrofourniture ou de l’agroalimentaire, une structure positionnée dans les secteurs de la chimie, pharmacie, cosmétique ou dans le domaine de l’environnement…,
– un laboratoire d’analyses public ou privé intervenant dans les différents secteurs mentionnés ci-dessus ou encore chargé d’analyses médicales ou vétérinaires ainsi que d’environnement : sol, eau, air…,
– un organisme de contrôle,
– moins fréquemment, un laboratoire de recherche fondamentale ou appliquée.

En choisissant ce secteur d’activité, je travaillerai dans des entreprises industrielles de taille variable. Je serai amené à participer à la fabrication, au conditionnement ou au contrôle qualité de produits alimentaires. En fonction de mon niveau de qualification, je pourrai accéder à des fonctions d’encadrement du personnel ouvrier.

Ce diplôme vise à former des techniciens de production spécialisés dans la filière « céréales » : stockage des céréales, meunerie, malterie, nutrition animale et industries de transformation des céréales (boulangerie, viennoiserie, pâtisserie, biscotterie et biscuiterie industrielle).
Ils exercent leurs fonctions dans différents domaines : gestion des matières premières, transformation des céréales et des produits céréaliers, gestion de la qualité.
Ils supervisent une unité de production et mettent en application le programme de fabrication. Ils gèrent l’ensemble des moyens humains, matières et techniques, planifient le travail de l’équipe et résolvent les problèmes courants de production.
Ils veillent au respect du système qualité et des mesures d’hygiène, de sécurité et d’environnement.

Les diplômés seront capables de :

  • – Organiser leur travail au sein de la fabrication ou du conditionnement
    – Contrôler les équipements et la qualité des produits aux différents stades de la fabrication
    – Animer et coordonner une équipe, planifier, répartir le travail au sein de l’équipe
    – Assurer les relations avec les autres ateliers de l’entreprise, éventuellement avec des fournisseurs et clients de l’entreprise
    – Intervenir au laboratoire, en qualité, en recherche-développement, aux approvisionnements ou en commercialisation des produits

En fonction de la taille de l’entreprise, le technicien de production en industrie alimentaire peut occuper différentes fonctions, de conducteur de machine ou de ligne à chef d’équipe ou chef d’atelier.

Il connaît le fonctionnement des machines et les procédés de fabrication des produits. Il supervise une unité de production et met en application le programme de fabrication. Il gère l’ensemble des moyens humains, matières et techniques, planifie le travail de l’équipe et résout les problèmes courants de production.

Il veille au respect du système qualité et des mesures d’hygiène, de sécurité et d’environnement.

Les diplômés seront capables de :

  • – Organiser leur travail au sein de la fabrication ou du conditionnement
    – Contrôler les équipements et la qualité des produits aux différents stades de la fabrication
    – Animer et coordonner une équipe, planifier, répartir le travail au sein de l’équipe
    – Assurer les relations avec les autres ateliers de l’entreprise, éventuellement avec des fournisseurs et clients de l’entreprise
    – Intervenir au laboratoire, en qualité, en recherche-développement, aux approvisionnements ou en commercialisation des produits

Ce diplôme de niveau V (équivalent au CAP) prépare aux postes d’ouvriers qualifiés dans les industries alimentaires.

Placés sous la responsabilité d’un chef d’équipe, ces opérateurs de fabrication participent à une étape clé de la production ou du conditionnement.

Ils agissent directement sur le produit à l’aide de différents outils et ustensiles dont ils effectuent le réglage et l’entretien.

Ils appliquent des fiches recettes précises. Ils contrôlent en continu le résultat de leur travail. Ils connaissent et mettent en pratique les règles de sécurité alimentaire. Ils assurent le nettoyage et le rangement de leur poste de travail.

Quels sont les diplômes ?
  • – BPA Transformations alimentaires
  • – BTSA Sciences et technologies des aliments, spécialité Aliments et processus technologiques
  • – BTSA Sciences et technologies des aliments, spécialité Produits céréaliers
Les structures qui m’embauchent ?
  • – Industries alimentaires
  • – Moulins, silos de stockage des céréales
  • – Restauration collective

En choisissant ce secteur professionnel, j’exercerai un métier où je serai chargé des travaux de productions végétales (conduite de productions végétales, conduite des cultures fourragères, ), des travaux d’entretien du matériel ( réglage, graissage, vidange…), de l’utilisation du matériel.
En progressant dans ce métier, avec l’expérience et en me formant, je pourrai l’exercer avec différents niveaux de responsabilité ( chef de culture, responsable d’exploitation agricole, technicien conseil, agent de développement…)

Il appréhende une filière de production, un marché, un territoire pour accompagner des projets individuels et collectifs. Il assure :

  • – L’analyse du potentiel d’un territoire par rapport à la valorisation ou la mise en place d’une filière de production végétales (étude de marché, respect de la législation, démarche de qualité, impact sur l’environnement,…)
  • – la mise en place d’actions de développement sur un territoire et une filière de culture (respect des normes, actions de régulation, plans de développement, réalisation de projets…)
  • – la mise en place de filières qualité et la mise en marché (cahier des charges, AOC, AOP, circuit de commercialisation,…)

Il produit et recherche des références et les met à la disposition des professionnels. Il assure :

  • – L’analyse des données récoltés et les vulgarise (document de synthèse, réunion,…)
  • – Des conseils individuels ou collectifs sur les pratiques culturales, la sélection de semences, les circuits de commercialisation, les méthodes de gestion,…)
  • – Le suivi et la formation des personnels (aide à l’installation, stage 6 mois,…)
  • – La mise en place et l’accompagnement d’expérimentation de méthodes de production. animal.

Il est chargé :

  • – De la commercialisation de ses produits et eventuellement de la transformation de ses productions.

Il est chargé :

  • – des différents travaux nécessaires aux productions végétales (choix des productions, mises en culture, entretien et récolte des productions végétales, utilisation et entretien des matériels)
  • – de la gestion technique de l’exploitation (conduite des cultures, gestion du matériel, commercialisation …)
  • – de la gestion administrative de l’exploitation (gestion comptable, communication interne et externe, demande de subventions
  • – de l’organisation du travail de l’ensemble des salariés

Il est chargé :

  • – d’organiser et de coordonner les travaux de mise en place et de récolte des cultures ( choix des cultures, achats, investissements…organisation du travail, gestion du personnel…)
  • – d’organiser son travail et communiquer avec le responsable d’exploitation ;
  • – de participer aux travaux liés aux productions végétales (travaux du sol, semis, amendements, traitements, récolte, stockage, utilisation du matériel, …)

Il est chargé :

  • – D’organiser son travail et de communiquer avec le responsable d’exploitation
  • – des travaux liés aux productions végétales (travaux du sol, labours, semis, amendements, traitements, récolte, stockage, utilisation du matériel, …)
  • – des travaux liés à la maintenance et au petit entretien courant des matériels et des outils (réglage, graissage, vidange…).
Quels sont les diplômes ?
Les structures qui m’embauchent ?
  • les exploitations agricoles
  • les regroupements d’employeurs, CUMA, …
  • Entreprises de Travaux Agricoles
  • Les chambres d’agriculture (conseils, service de remplacement,…)

En choisissant ce secteur professionnel, j’exercerai un métier où je serai chargé des travaux de productions animales (conduite de troupeaux, alimentation, reproduction et , conduite des cultures fourragères), des travaux d’entretien (du matériel et des bâtiments), et de l’utilisation du matériel.
En progressant dans ce métier, avec l’expérience et en me formant, je pourrai l’exercer avec différents niveaux de responsabilité (agriculteur éleveur, conseils en élevage, plan de développement,…)

Il appréhende une filière de production, un marché, un territoire pour accompagner des projets individuels et collectifs. Il assure :

  • – L’analyse du potentiel d’un territoire par rapport à la valorisation ou la mise en place d’une filière de production animale (étude de marché, respect de la législation, démarche de qualité, impact sur l’environnement,…)
  • – la mise en place d’actions de développement sur un territoire et une filière d’élevage (respect des normes, actions de régulation, plans de développement, réalisation de projets, médiation lors de crise sanitaire,…)
  • – la mise en place de filières qualité et la mise en marché (cahier des charges, AOC, AOP, circuit de commercialisation,…)

Il produit et recherche des références et les met à la disposition des professionnels. Il assure :

  • – L’analyse des données récoltés et les vulgarise (document de synthèse, réunion,…)
  • – Des conseils individuels ou collectifs sur des méthodes d’amélioration (élevage, cultures fourragères, gestion,…)
  • – Le suivi et la formation des personnels (aide à l’installation, stage 6 mois,…)
  • – La mise en place et l’accompagnement d’expérimentation de méthodes de production dans le respect du bien être animal.

Il assure :

  • – Les différents travaux nécessaires aux productions animales (alimentation, soins, reproduction, cultures fourragères, récolte, stockage, entretiens divers,…)
  • – La gestion technique de l’exploitation (conduite du troupeau, conduite des cultures, gestion du matériel, …)
  • – La gestion administrative de l’exploitation (gestion comptable, communication interne et externe, demande de subventions
  • – La commercialisation de sa production, parfois la transformation de ses produits.
  • – L’organisation du travail de l’ensemble des salariés

Il est chargé :

  • – D’organiser son travail et communiquer avec le responsable d’exploitation
  • Des travaux liés aux productions animales (alimentation, soins, détection de problèmes sanitaires, traite, utilisation du matériel, …)
  • Des travaux liés aux productions fourragères et d’alimentations (utilisation des matériels de fertilisation, récolte, ensilage
  • Des travaux liés à la maintenance des matériels et des bâtiments de l’exploitation.
Quels sont les diplômes ?
Les structures qui m’embauchent ?
  • les exploitations agricoles
  • les regroupements d’employeurs, CUMA, …
  • Entreprises de Travaux Agricoles
  • Les chambres d’agriculture (conseils, service de remplacement,…)

En choisissant ce secteur, j’exercerai un métier où je serai amené à appliquer des fiches de recettes, à réaliser des préparations chaudes et froides afin d’assurer la production des différents éléments constituant un repas. J’organiserai mon travail en appliquant les procédures prescrites en matière d’hygiène, de sécurité au travail et les spécificités de la restauration collective. J’assurerai la qualité sanitaire des denrées produites en respectant les procédures réglementaires (contrôles, traçabilité).

Sa mission est de :

  • – Préparer et d’assembler des produits (pain, viennoiseries), des plats simples chauds ou froids (sandwichs, salades, glaces, …) et en effectuer la vente selon les règles d’hygiène et de sécurité alimentaires et la charte qualité de l’établissement.
    – Servir les plats à table.

Il est chargé :

  • – De préparer et cuisiner des mets selon un plan de production culinaire, les règles d’hygiène et de sécurité alimentaires et la charte qualité de l’établissement.
    – De cuisiner un type de plats particulier (desserts, poissons, viandes, …).
    – Éventuellement, d’élaborer des plats, des menus.

Il est chargé :

  • – De mettre en œuvre et de superviser la production culinaire (élaboration des menus, préparation et dressage des plats, commandes de produits, …) d’un établissement de restauration, selon les normes d’hygiène et de sécurité alimentaires, la charte qualité de l’établissement et les impératifs budgétaires. Il doit contrôler et coordonner les activités d’une brigade.
    – De créer éventuellement, des recettes culinaires.
Quels sont les diplômes ?

 – CS Certificat de spécialisation « Restauration collective »  PlaquetteCSRestauCo

Les structures qui m’embauchent ?
  • – Le secteur scolaire
  • – Le secteur hospitalier
  • – La restauration d’entreprise
  • – La restauration de l’armée
  • – La restauration du milieu carcéral…

Je choisis cette formation car je suis trop jeune pour rentrer en apprentissage car je ne sais pas encore vraiment quels métiers je veux exercer. Je peux alors entrer dans le dispositif d’initiation des métiers en alternance D.I.M.A. Cela me permet de découvrir les métiers y compris ceux de l’agriculture.

 

  • – Découvrir plusieurs métiers et trouver celui qui me plaît.
    – Construire mon projet professionnel et mon orientation
    – Consolider mes connaissances dans les disciplines générales
    – Valider la ASSR2, le B2i, et le CFG
  •  – 17 à 18 semaines decours au CFA.
     – 18 à 19 semaines en entreprise.
     – Je bénéficie des vacances scolaires car je reste sous statut scolaire.
  • – Avoir 15 ans à l’entrée en formation
    – Souhaiter poursuivre une scolarité en alternance
  • – Signer un contrat d’apprentissage avec 1 employeur.
    – Intégrer une formation par apprentissage sous statut salarié
    – Décider de retourner à l’école
Fiche Contact CFA : Pré-apprentissage

Inscription

En savoir plus

Journees portes ouvertes

En savoir plus

Contactez-nous

En savoir plus